Navigation – Plan du site
Addio a Marcello Garino

Addio a Marcello Garino

Traduction de Stefano Corno
p. 7-8

Dédicace

Ciao, Marcello, cher collègue, toujours fidèle aux réunions de travail de la revue éducation et Sociétés Plurilingues. Ta présence, ton sourire et ta gentillesse nous accompagnaient, tu nous manqueras.

Le Comité de lecture et la Rédaction d’ESP

È morto Marcello Garino, esponente socialista che aveva percorso il cursus honorum in politica, prima come consigliere comunale a Verzuolo e Busca, poi consigliere provinciale negli Anni 70-80, fino ad arrivare alla carica di assessore regionale all'Ambiente dal 1990 al 1995. Vicesegretario generale della Federazione mondiale delle Città Unite e anche promotore del Comitato per la riabilitazione di Sacco e Vanzetti. Fu insegnante di lingue a Cuneo, al Liceo Scientifico e al Linguistico, a Saluzzo al «Denina». Ma di se stesso diceva: «La prima lingua straniera che ho studiato è stato l’Italiano, a scuola: in casa si parlavano l’occitano e il piemontese. Poi, francese, inglese e spagnolo».

01/01/2015, La Stampa

Marcello Garino est mort (le 31 décembre 2014). Représentant socialiste, il a construit sa carrière politique d’abord en tant que conseiller municipal à Verzuolo et à Busca, ensuite comme conseiller provincial dans les années 1970 et 80, avant de devenir conseiller régional en charge de l’Environnement, de 1990 à 1995. Sous-secrétaire général de la Fédération mondiale des Cités Unies, M. Garino fut aussi promoteur du Comité pour la réhabilitation de Sacco et Vanzetti. Il a été professeur de langues à Coni, au lycée scientifique et au lycée linguistique, et à Saluces, à l’institut “Denina”. Mais ce qu’il disait de lui-même était: “La première langue que j’ai apprise, c’était l’italien, à l’école (à la maison, on parlait l’occitan et le piémontais). Et après: le français, l’anglais et l’espagnol”.

(trad. Stefano Corno)

  • Logo CIEBP (Centre d'Information sur l'Education Bilingue et Plurilingue)
  • Les cahiers de Revues.org